Chamboulement des prises de vues telles que je les faisais avant !

J'écris ce post pour faire suite à celui que j'ai écris il y a quelques semaines et dans lequel j'annonçais déjà des changements concernant les prises de vues en argentiques.

Ces dernières années ont vues le retour en force du procédé argentique à tel point que la demande a engendré des pénuries régulières de pellicules argentique aussi bien couleur que noir et blanc ce qui a contraint à aborder les sujets au compte goutte au gré des livraisons dans les boutiques et les disponibilités en ligne.

Hors, depuis quelques mois, les prix étant devenus honteusement chers que j'ai pris la décision ferme de mettre fin définitivement et à contre cœur à la prise de vues en procédé argentique.

L'année dernière m'a déjà vue arrêter l'argentique couleur et il est temps pour moi d'en faire de même pour l'argentique noir et blanc. Ceci est bien entendu un crève-cœur tant mon attachement au rendu argentique est si particulier mais je ne peux décemment plus me permettre une telle folie et de suivre les idées de grandeurs des fabricants qui augmentent sans cesse les prix au cours d'une même année autant concernant les pellicules en elles-même que la chimie nécessaire au développement et le coût du papier argentique.

Je dispose d'un stock de pellicules que j'ai acheté en réserve pour ne pas être en rade et tenir pendant les périodes de réapprovisionnement des boutiques physique et en ligne. Ce stock ne sera bien-entendu pas jeté à la poubelle, loin de là, mais sera utilisé jusqu'à son épuisement au gré des futurs projets. À terme, c'est autant les clichés noir et blanc que couleur seront pris en numérique avec un post-traitement soit moderne, soit se rapprochant de l'argentique, ce sera au cas par cas.

Il paraît qu'il n'y a pas de hasard, certainement, car j'ai également besoin de plus de temps à accorder à mon association et force est de reconnaître que l'argentique me prend un temps monumental en développement, numérisation et post-traitement.
Le numérique, bien que son rendu soit radicalement différent, a au moins l'avantage de ne pas avoir besoin d'être traité chimiquement, ni d'être numérisé pour être disponible sur ordinateur pour les retouches, ce qui me fera gagner un temps précieux que je pourrai mettre à disposition de mon asso. Il arrive un moment ou l'ancien mérite d'être lâché pour pouvoir aller de l'avant et il est visiblement l'heure pour moi de m'orienter uniquement vers le procédé numérique.

À bientôt !

Lucas JONES