Je fais évoluer mes prises de vues

Cela fais un moment que je n'ai pas écris d'article sur ce blog et il était temps que je m'y exprime à nouveau.

Jusqu'à il a peu, je photographiais aussi bien en numérique qu'en argentique couleur et noir & blanc. Cependant, les deux dernières années ont vues grimper en flèche les prix des pellicules et de la chimie nécessaire au développement (je développe mes pellicules moi-même) au point que les pellicules couleurs ont plus que doublées, chose que je trouve personnellement honteuse de la part des fabricants, les revendeurs ne faisant que répercuter la hausse des prix.

C'est donc à contre cœur que j'ai décidé d'arrêter déjà l'an dernier en 2021 d'arrêter la prise de vue en argentique couleur pour ne le faire qu'en numérique et adapter mon flux de post-prod en conséquence. Ceci est bien dommage car le rendu argentique est unique et ne pourra jamais être totalement substitué par un post-traitement numérique... toutes les bonnes choses ont une fin. En voyant le bon côté, c'est également l'occasion de me pencher plus en avant sur des styles photographiques que je n'ai pas encore abordés et que je pourrai faire en numérique.

Pour le noir & blanc, l'évolution des prix me permet de tenir encore, mais jusqu'à quand ? Je n'en sais rien, l'avenir le dira. Sur ce point, le jour ou j'arrêterai l'argentique en noir & blanc pour le faire en numérique sera un tournant car je réalise également mes propres tirages, à l'ancienne, sous agrandisseur. Évoluer vers un flux totalement numérique pour le noir et blanc et faire tirer par un prestataire sera totalement nouveau et il me sera difficile de retrouver également à 100% le rendu de certaines pellicules mythiques comme la TRI-X de Kodak ou la APX d'Agfa.

Bref, tout évolue et il faut bien suivre le mouvement et savoir se renouveler, le numérique n'est après tout qu'un outil différent de celui de l'argentique et il y a matière à l'utiliser pour des projets intéressants.

À bientôt !

Lucas JONES